Situation sécuritaire au Burkina Faso : Zoom sur les femmes déplacées internes et AGR à Songretenga ( Koupela)

0
905
La pause après la préparation du beurre de karité

La situation sécuritaire que vit notre pays a créé le mouvement des populations vers des zones plus sécurisées. D’avril 2023 à novembre 2023, plus de 40 000 personnes ont eté enregistré par le CONASUR comme personnes déplacées internes. Ces personnes ont quitté majoritairement la région de l’Est pour se retrouver à Koupela dans la province du Kouritenga. Parmi ces déplacés, plus de la moitié sont des femmes et des enfants.

Déplacée interne, elle produit et commercialise désormais de la pâte et de l’huile d’arachide

En attendant le retour de la quiétude pour que tous regagnent leurs localités d’origine, ces femmes ont opté d’exercer des activités génératrices de revenus en vue de subvenir aux besoins quotidiens de leurs familles. Pour le respect des droits des personnes nous avons choisi de donner des noms d’emprunt aux femmes déplacées.

En pleine préparation du beurre de karité 

Zoom sur les activités génératrices des femmes PDI à Songretenga avec Celine COULIBALY (Burkina Faso)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici