4e édition du Prix PaxSahel: A la découverte de la lauréate dans la catégorie Radiodiffusion

0
99
Eméline Zougmoré/ Tagnabou lauréate dans la catégorie Radio reçoit son prix des mains du représentant du Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, patron de la cérémonie.

La 4e édition du Prix PaxSahel pour le Journalisme sensible aux Conflit a livré les résultats le 06 novembre 2020, à Ouagadougou, lors de la soirée de récompense. Trois (03) prix officiels et un prix spécial ont été remis aux meilleurs journalistes dans les catégories Presse écrite/presse en ligne, télédiffusion/MoJo et radiodiffusion.

Pour cette édition, le prix PaxSahel dans la catégorie radiodiffusion a été décerné à Emeline Zougmoré/ Tagnabou de la radio nationale du Burkina. Grâce à son œuvre titré “Le siongo : une arme de destruction sociale dans le Passoré”, elle a reçu un prix composé d’un trophée, d’une attestation, d’un ordinateur portable, d’un enregistreur audio, d’un casque audio, et une somme de 500.000 F CFA.

Titulaire du diplôme d’assistant en sciences et techniques de l’information et de la communication obtenu à l’ISTIC, Emeline Zougmoré/ Tagnabou exerce le métier de journaliste depuis 2009 à la RTB/Radio en tant que reporter et présentatrice du journal parlé.

Elle est par ailleurs productrice de plusieurs émissions. Des émissions traitent le plus souvent de différents maux de la société et qui lui ont valu deux fois de suite le prix de la meilleure journaliste du Burkina (en 2018 et 2019).  Aussi, elle a été sacrée deux fois lauréate du prix RENLAC du journalisme d’investigation.

Découvrez à travers le lien ci-dessous, l’intégralité du grand reportage qui lui a permis d’obtenir le prix PaxSahel 2020 en catégorie radio.

Le SIONGO _ une arme de destruction sociale au Passoré

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici