Journalisme et conflit : la 5e édition du Prix PaxSahel est lancée

0
82
Le présidium de la conférence de presse avec Joachim Batao (gauche) le SG du RIJ Adama Salambéré (milieu) et Claudine Ouédraogo (droite)

Le comité d’organisation du Prix PaxSahel a procédé au lancement officiel de la 5e édition le mardi 21 septembre 2021. Cette activité s’est déroulée au siège du Réseau d’Initiatives de Journalistes (RIJ) à Ouagadougou.

C’est par une conférence de presse, que la 5e édition du Prix PaxSahel a été officiellement lancée ce 21 septembre 2021 à Ouagadougou. Au cours de la conférence, Adama Salambéré, Secrétaire général du RIJ, a présenté le prix comme étant « une récompense qui vise à promouvoir l’excellence journalistique dans le traitement de l’information liée aux conflits ».

Les médias peuvent être des vecteurs d’un vivre ensemble harmonieux ou des acteurs aggravants des situations conflictuelles, a expliqué Joachim Batao, membre du comité d’organisation.

Adama Salambéré et Joachim Batao répondant aux questions des journalistes

C’est pourquoi, depuis 2017, le RIJ avec l’accompagnement de son partenaire la Deutsch Welle Akademie (DWA), a initié ce prix en vue d’encourager les hommes de médias à pratiquer un journalisme orienté vers la prévention et la résolution pacifique des conflits », a-t-il poursuivi. Ce prix s’inscrit dans le cadre du projet  « Appui aux médias pour la prévention et la gestion des conflits au Burkina Faso ». 

Un concours sous régional

Le Prix PaxSahel est un concours à vocation sous régional, ouvert aux journalistes professionnels de trois (03) pays sahéliens à savoir, le Burkina Faso, le Mali et le Niger. Ces journalistes doivent exercer dans les catégories de médias que sont la radio, télévision, presse écrite/presse en ligne, a précisé le Secrétaire général du RIJ. Il a insisté sur le fait que « pourront prendre part à la présente édition, les candidats dont les œuvres ont été publiées ou diffusées entre le 1er octobre 2020 et le 30 septembre 2021 ».

Un jury sous régional composé de professionnels des médias et d’experts du domaine des conflits sera mis en place pour analyser les productions. A l’issue de leurs travaux, seules les trois (03) meilleures œuvres (une de chaque catégorie) seront primées. Chacun des lauréats de la 5e édition repartira avec la somme de 500 000 FCFA, un trophée, une attestation plus du matériel de production.

Tout en invitant les journalistes à candidater pour ce prix, Salambéré a indiqué que les œuvres des candidats sont reçues uniquement au siège du RIJ à Ouagadougou du 23 septembre au 22 octobre 2021.

 

Prix spécial Koffi-AMETEPE

Un prix spécial dénommé « Prix spécial Koffi-Amétépé pour l’intégration » est également prévu à cette édition. C’est un prix institué en l’honneur à l’un des pères fondateur et par ailleurs premier coordonnateur du RIJ nommé Koffi Amétépé. Ce prix spécial est composé de la somme de 250 000 FCFA, un trophée plus une attestation.

La 5e édition du Prix PaxSahel connaîtra son dénouement par la cérémonie de récompense qui se tiendra le vendredi 12 novembre 2021 à Ouagadougou.

La conférence a été aussi l’occasion pour le RIJ par la voix de son SG, Adama Salambéré de saluer l’accompagnement de son partenaire, la Deutsche Welle Akademie (DWA). En effet, la DWA est aux côtés du RIJ depuis plusieurs années pour la réalisation de ses activités. Le SG a aussi lancé un appel aux potentiels partenaires qui voudraient bien s’associer à l’évènement.

Notons que cette année 2021, le RIJ a 20 ans d’existence. Le Réseau prévoit commémorer l’évènement au mois de décembre prochain.

 

Pour plus d’informations sur le prix, visitez le site www.paxsahel.com.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici