Journée mondiale de l’autisme : le plaidoyer du centre ABAPE

0
274
Des enfants autistes en plein échange avec des éducateurs du centre ABAPE

Le 02 avril prochain sera célébrée la journée mondiale de l’autisme. C’est en prélude à cette journée que l’Association Burkinabè d’Accompagnement Psychologique et d’aide à l’Enfance (ABAPE) était face à la presse ce mardi 30 mars 2021.  L’objectif de cette conférence est de procéder au lancement des activités commémoratives de la journée et faire un plaidoyer en faveur des enfants autistes.  

L’autisme est une maladie peu connue au Burkina Faso. Ce qui fait que les personnes atteintes de cette maladie ne bénéficient pas de prise en charge adéquate afin de facilité leur insertion dans la société. C’est ce combat d’accompagnement que mène le centre ABAPE depuis sa création en 2010.

De la gauche à la droite: Boukary Pamtaba, psychologue et président de l’association ABAPE; Gisèle Oubda, représente de l’association 3A; Toh Lanssina , administrateur de la fondation Tamou

Cette année 2021, à la faveur de la journée mondiale de l’autisme, le centre compte mener des activités de sensibilisation et de plaidoyers en vue d’une prise de conscience collective de la maladie. Pour le psychologue Boukary Pamtaba, président de l’association ABAPE « il ne faut pas attendre d’avoir un enfant autiste dans sa famille, avant d’avoir une attention à l’égard des familles ou enfants souffrant d’autisme ».

                                S’impliquer à tous les niveaux

Il a expliqué que les enfants autistes sont des enfants à besoins spécifiques. Mais, lorsqu’ils bénéficient d’assistance et que leurs besoins sont pris en compte, ces enfants arrivent acquérir des compétences et des habiletés sociales et scolaires. La preuve, affirme-t-il « à la dernière composition, il y a un enfant autiste en classe de CM1 qui a obtenu la note de 20/20 en problème ». Aussi, le psychologue a indiqué que la prise en charge de l’enfant atteint d’autisme obéit au triptyque médical-social-éducatif.

Boukary Pamtaba encourage la communauté à plus d’attention à l’endroit des enfants autistes. Il a également invité les parents des enfants autistes à s’investir davantage dans l’assistance de ces derniers.  A l’écouter, il appartient aux parents d’adapter l’environnement familial à l’enfant et non l’inverse. Il a par ailleurs souhaité l’accompagnement de l’Etat dans le fonctionnement des centres qui œuvrent dans l’assistance et l’éducation de ces enfants, et d’ajouter « notre action est d’utilité publique ».

Les enfants dans la salle de jeux du centre

Cette idée est soutenue par Lanssina Toh, administrateur de la fondation Tamou. « On ne peut pas aller à un développement durable et inclusif en laissant une partie de la population, nous devons tous faire en sorte que l’inclusion soit une réalité », a-t-il déclaré.

                                         Le programme des activités

La célébration de cette journée qui se tiendra le 02 avril 2021 est placée sous le thème « Autisme, inclusion sociale et scolaire » : la contribution de la participation citoyenne. Elle est placée sous le parrainage du ministre de la Solidarité Nationale, Laurence Ilboudo/Marchal. Il est prévu au cours de cette journée des activités de loisirs tels que : un match de football entre les enfants autistes et les enfants de l’école primaire Bangré, une marche suivie d’une parade motorisée, de l’aérobic, un repas communautaire etc.

En rappel, l’association ABAPE est une structure à but non lucratif œuvrant dans le domaine de la prise en charge de l’éducation et la formation des enfants atteints d’autisme et déficients intellectuels d’âge précoce.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici