Déplacés de Barsalogho et de Kaya: Fuir et nourrir l’espoir du retour

0
492
Crédit photo: www.hirondelle.org

Les attaques terroristes enregistrées par le Burkina Faso depuis janvier 2016, ont entrainé des déplacements internes massifs des populations. Et depuis le conflit communautaire de Yirgou, les attaques n’ont fait que se multipliées, aggravant le contexte humanitaire dans les régions du Sahel, du Centre-Nord et du Nord. Nous sommes allés à la rencontre des réfugiés du camp de Barsalogho, à une cinquantaine de kilomètre de Kaya. Là, les victimes des attaquent terroristes attendent leur possible réinsertion.

A Kaya où sont réfugiées des victimes des attaques terroristes d’Arbinda et de Djendbila, certains espèrent retourner dans leur localité une fois le climat apaisé, d’autres par contre ne songent pas retourner d’où ils viennent par peur de revivre les mêmes attaques terroristes.

Les détails dans le reportage de Karim Dianda (Burkina Faso).

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici