Insécurité au Burkina : Armand Beouindé au chevet des déplacés de Kongoussi

0
98

Le samedi 5 octobre 2019, le maire de Ouagadougou, Armand Beouindé, lors d’une visite aux déplacés internes de Kongoussi dans le Bam a promis « un environnement sécurisé » pour ces derniers. Selon l’Agence d’information du Burkina (AIB) qui fait écho de sa visite, il leur a demandé de s’organiser pour contrer « les monstres » de terroristes.

Suites aux attaques perpétrées dans la région du Centre-Nord particulièrement dans la province du Bam, le maire de Ouagadougou, Armand Beouindé est allé traduire sa compassion et son soutien aux nombreux déplacés. Le premier responsable de la ville de Ouagadougou s’est exprimé en ces termes : « A vous voir, nous savons que vous n’êtes pas des affamés. Vous avez besoin de sécurité pour vivre et nous allons veiller pour cela ».

Selon l’AIB, Armand Beouindé a par ailleurs lancé un appel à la résistance face aux terroristes, « nous n’allons pas continuer à fuir ces démons. Ces gens sans foi qui ont pour objectif de nous diviser », invitant son assistance à être « organisé » en vue « de les vaincre ».

Ce message a été perçu par les déplacés comme un signe d’encouragement pour la population de Kongoussi, qui avait déjà lancé une résistance populaire pour réinstaller les déplacés. Dans la province du Bam, les déplacés internes sont estimés à plus de 40.000 personnes, selon le ministère de l’Action humanitaire.

Ainsi, avant son départ pour la capitale, Armand Beouindé et sa délégation ont traduit leur solidarité face à l’urgence de la situation en remettant un chèque d’un million de franc CFA au maire de Kongoussi, Daouda Zoromé, pour la prise en charge des déplacés.

Face à cette situation d’urgence, le ministère de la Solidarité nationale et de l’Action humanitaire, a également fait parvenir plus de 200 tonnes de vivres et déployé des équipes sur le terrain pour une prise en charge des déplacés.

Par Djamila Diallo / stagiaire – Crédit photo: Lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici