Prix PaxSahel 2020: A la découverte de la lauréate dans la catégorie Presse écrite/en ligne

0
455
Mariam Ouédraogo, lauréate dans la catégorie presse écrite/presse en ligne reçoit son prix des mains de M. Boureima Salouka, représentant de la DW Akademie Africa au Burkina Faso

La 4e cérémonie de récompense du Prix PaxSahel pour le Journalisme sensible aux Conflits s’est tenue le  7 novembre 2020 à Ouagadougou. Une cérémonie durant laquelle trois (03) prix officiels et un prix spécial ont été remis aux meilleurs journalistes dans les catégories Presse écrite/presse en ligne, télédiffusion/MoJo et radiodiffusion.

Le prix PaxSahel 2020 en catégorie presse écrite/en ligne a est revenu à Mariam Ouédraogo pour son grand reportage intitulé : « Lutte contre l’insécurité : Dans l’univers des femmes Kogl-Wéogo ». Elle a reçu un prix composé d’un trophée, d’une attestation, d’un ordinateur portable, d’un enregistreur audio, d’un casque audio, et une somme de 500.000 F CFA.

Mariam Ouédraogo est journaliste professionnelle au quotidien public burkinabè Sidwaya. Une rédaction qu’elle a intégrée le 13 décembre 2013 en tant qu’Assistante en Science et Technique de l’Information et de la Communication.

Pendant ses sept à Sidwaya, elle a travaillé au « Desk Société » et a traité des sujets en lien avec l’éducation, la santé, le genre, le handicap. En plus des comptes-rendus, elle s’est également intéressée au reportage et à l’investigation.  

Ainsi, outre le prix PaxSahel 2020, Mariam Ouédraogo est militante et sympathisante dans plusieurs associations professionnelles des médias burkinabè et a déjà vu plusieurs autres de ses productions primées.

23 octobre 2020 : Prix de la meilleure enquête en presse écrite au Galian, un concours d’excellence organisé annuellement par le ministère en charge de la communication, pour l’article : «Enfants nées de la prostitution : Ces nourrissons qui traînent sur le trottoir »

20 0ctobre 2020 : Prix spécial du prix de la meilleure journaliste du Centre national de presse Norbert Zongo pour l’article «  Enfants nées de la prostitution : Ces nourrissons qui traînent sur le trottoir ». Elle décroche également le premier prix d’encouragement pour son article : « Femmes sans domicile fixe à Ouagadougou : Elles vivent et procréent dans la rue ».

Novembre 2019 : Prix d’encouragement du  Projet pilote de prévention contre  l’Extrémisme Violent de CIVIPOL  avec l’article « Attaques terroristes au Burkina : Les larmes des veuves des FDS »

Avril 2019: Premier  Prix de lutte anti-corruption, catégorie presse écrite du REN/LAC, pour ses deux enquêtes sur le  «  CMA de Batié : Un échographe disparu, les coupables introuvables » et « Dépôt  pharmaceutique de du CMA de  Batié : 5 millions de F CFA volatilisés».   

Galian 2017 : Prix spécial de la Loterie Nationale du Burkina (LONAB)  pour son article : « Femmes sans domicile fixe à Ouagadougou : Elles vivent et procréent dans la rue ».

Galian 2016: Prix spécial de l’Association des professionnelles africaines de la presse/Burkina (APAC) avec l’article : « Amétropies dans lés écoles du Tuy : La cécité qui plombe l’éducation ».

Galian 2015 : Prix spécial du Cadre de concentration des ONG intervenant dans le domaine du handicap pour son article : « La carte d’invalidité aux personnes handicapées : un sésame qui n’ouvre pas toutes les portes ».

Découvrez à travers le lien ci-dessous, l’intégralité de son grand reportage qui lui a valu le sacre du premier prix PaxSahel 2020 en catégorie presse écrite/presse en ligne.

https://www.sidwaya.info/blog/2019/10/09/lutte-contre-linsecurite-dans-lunivers-des-femmes-kogl-weogo/

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici