Burkina : même morte, la jacinthe d’eau dérange

0
279

Apparue au Burkina au début des années 90, la jacinthe d’eau est une plante aquatique qui envahit le barrage de Tanghin pendant l’hivernage. Combattue par l’Agence de l’eau du Nakambé en collaboration avec une équipe de pêcheurs et de chercheurs, la jacinthe, une fois arrachée de l’eau, est déposée aux abords de la route et sur les planches de certains maraîchers. De quoi faire des mécontents. Reportage de Herman Frédéric Bassolé.

La jacinthe d’eau (Eichhornia crassipes) est une grande plante aquatique flottante. Originaire d’Amazonie, cette plante envahissante a été répandue par l’homme par le biais de l’horticulture dans les régions tropicales et subtropicales. Elle prend de plus en plus de l’espace dans les eaux au Burkina et a des conséquences néfastes, aussi bien  pour les espèces aquatiques que les humains.

En termes de nuisances, la plante prolifère rapidement et tend à recouvrir totalement la surface de l’eau qu’elle colonise. Cela a des effets sur la navigation, l’irrigation et la pêche. Autre conséquence néfaste de la jacinthe d’eau, elle favorise l’ensablement des berges, leur rétrécissement, voire leur disparition, entraînant la détérioration de la qualité de l’eau et la disparition de nombreuses espèces de la flore et de la faune aquatique.

La jacinthe d’eau se développe à la surface du barrage N°2 de Ouagadougou

A chaque hivernage, des opérations de nettoyage sont organisées à Ouagadougou par l’agence de mais cela semble insuffisant car ces plantes envahissantes repoussent quelque temps après.

Des maraîchers et des pêcheurs appuient l’agence de l’eau du Nakambé pour le nettoyage du barrage


Plutôt que de mener une lutte sans fin, certains pays ont choisi d’exploiter au mieux le potentiel de la plante en la transformant pour plusieurs usages. Un groupe d’artistes camerounais et une entrepreneure nigériane ont réussi le pari d’utiliser la jacinthe d’eau pour la fabrication d’œuvres d’art novatrices, notamment la vannerie, la confection de meubles, de sacs… En outre, cette plante peut être transformée en compost ou en charbon écologique.

 

Herman Frederic Bassolé
Lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici