Conflit inter-communautaire : le gouvernement prône la cohésion sociale

Le Premier ministre du Mali Soumeylou Boubèye Maïga a rencontré les communautés dogon et peulh dans le cadre de l’apaisement du conflit qui oppose les deux parties. Il a au cours des échanges, promis que des dispositions seront prises pour assurer la sécurité des populations.

Le gouvernement s’engage à accompagner les communautés dogon et peulh du centre du Mali jadis en conflit. Les deux parties ont décidé de fumer le calumet de la paix. C’est dans ce cadre que le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga a rencontré en début octobre, les représentants des deux communautés.

Selon le chef du groupe d’autodéfense dogon Youssouf Toloba, l’action du premier ministre est à saluer mais son voeu le plus cher est que la paix soit restaurée. « Il faut que l’Etat prenne ses responsabilités. Nous voulons que nos enfants aillent à l’école, que les femmes aillent chercher du bois où elles veulent, que les commerçants exercent leurs activités comme ils l’entendent. Nous ne voulons que la paix», a-t-il affirmé.

Le représentant de la communauté peulh Boubacar Bah espère que cette tentative de rapprochement des deux communautés sera la bonne. A l’en croire, Il y a eu plusieurs rencontres entre peulh et dogon sans succès.

Le gouverneur de région a pour sa part, loué l’initiative entreprise par les autorités pour le retour de la cohésion sociale. « Nous sommes reconnaissants du Premier ministre pour la prise en charge des victimes déplacées suite aux conflits entre les deux communautés », a-t-il salué. Il a saisi l’occasion pour plaider la poursuivent de l’assistance pour le retour des déplacés sur leurs sites d’origine, la reconstruction des villages et hameaux détruits, le renforcement de la sécurité et la protection des personnes et de leurs biens sur toute l’étendue de la région de Mopti

Le Premier ministre, Sommeylou  Boubeye Maïga a quant à lui indiqué qu’une page relative à la violence vient d’être tournée. « Les groupes armés qui ont signé les accords et renoncé à la violence doivent se ranger du côté de forces armées et de sécurité contre ceux qui sont contre la paix », a-t-il signifié.

Sommeylou  Boubeye Maïga a rassuré que des dispositions seront intensifiées afin que les citoyens puissent vaquer tranquillement à leurs occupations. « Nous allons continuer à déployer nos capacités, nos forces pour traquer ceux qui sont contre la paix », a promis le Premier ministre.

 

Adama DJIMDE   Radio Télévision nationale (Mali)

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *