Election au Mali : L’indifférence des réfugiés de Mentao

 Le 28 octobre prochain, les électeurs maliens retourneront aux urnes pour élire les nouveaux députés de l’Assemblée nationale. Ce scrutin, intervient trois mois après l’élection présidentielle, qui a vu la réélection de Ibrahim Boubacar Keïta à la tête du pays.

Alors que l’opposition malienne conteste cette victoire, les réfugiés maliens du camp de Mentao, à quelques kilomètres de Djibo, dans la région du Sahel, sont plus préoccupés par la situation sécuritaire à l’évolution sociopolitique de leur pays.

Pendant la période de l’élection présidentielle, Sidwaya est allé à leur rencontre. Les réalités quotidiennes, l’élection présidentielle et la situation sécuritaire précaire au Mali sont, entre autres sujets qui retiennent l’attention de ces déplacés.

Les préoccupations des réfugiés maliens du camp de Mentao sur la présidentielle au Mali

Quand Mohamed Ag Attaher analyse le contexte sécuritaire dans son pays, c’est sur un ton empreint de regret qu’il livre son verdict. « Depuis ces deux dernières années, je fais le triste constat que la situation ne fait que s’empirer avec la menace qui s’étend vers le Centre. L’insécurité est devenue permanente dans mon pays. Face à cette réalité, il y a lieu de s’adapter parce que la sécurité est mise à rude épreuve aussi bien en Afrique que dans le monde », constate le sexagénaire.

La même préoccupation du séjour qui se prolonge est partagée par les autres compagnons d’infortune de Mohamed Ag Attaher.  « Je n’ai absolument aucune idée du temps que je vais encore passer au Burkina Faso. Je suis même pressé de partir, mais où aller ? On ne sait pas d’autant plus qu’il n’y a pas encore de sécurité chez nous », s’interroge Mohamedoun Ag Al Kalifa, un infirmier-éleveur, qui a quitté Tombouctou à dos d’âne  pour ensuite rallier  Djibo par d’autres moyens de transport, le 28 janvier 2012.

Le reportage de Karim BADOLO

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *