Quartier Gnioksin de Ouagadougou : une rue pavée pour contrer la poussière et les inondations

Le chantier de la rue pavée Mariam Dermé, sis à Gnioksin près de l’Eglise de Dapoya, est partiellement achevée. Mais déjà, les riverains affichent une grande satisfaction et rêvent désormais d’une saison des pluies sans inondations.

D’ici quelques mois, la rue Mariam Dermé, sis à Gnioksin près de l’Eglise catholique de Dapoya, fera totalement peau neuve. Déjà sur une grande portion, du pavé et des caniveaux de qualité ont fait place aux trous et à la voirie presque inexistante qui caractérisaient l’ancienne voie.

 

Hamidou Sawadogo a expliqué qu’auparavant, il lui fallait payer quotidiennement de l’eau pour dissiper la poussière soulevée par les passants devant son commerce de chaussures. Le vendeur de 36 ans précise qu’à chaque saison de pluies, il devait acheter des cailloux ou de la terre pour contenir la furie des eaux.

Selon Ben Oumar Dabo, un laborantin de 45 ans, la rue pavée est une innovation qui a embelli son quartier. D’après lui, il y aura plus d’inondations, car davantage de caniveaux ont été réalisés.

En attendant, les travaux se poursuivent sur la portion ouest de la rue pavée Mariam Dermé.

 

Reportage Apollinaire Abga

Agence d’Information du Burkina

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *