Premier Prix JSC : les lauréats sont connus

Les lauréats de la première édition du prix Pax-sahel du journalisme sensible aux conflits  sont désormais connus.  Le jury a livré son verdict ce jeudi 14 décembre 2017 à Ouagadougou. Le Réseau d’Initiative des journalists (RIJ) a procédé à la remise des recompenses devant les journalistes affiliés et ses différents partenaires que sont la Deutsch Welle Academie (DWA) et EIRENE-GENEVICO.

Pour avoir traîté de façon originale et professionnelle le conflit entre agriculteurs et éleveurs dans un village de la Boucle du Mouhoun, Jean Carem Kabore de la radio rurale de Ouagadougou, a été designé par le jury lauréat de la première édition du  “Prix  Journalisme Sensible aux Conflits”.

 

Assimi Zouré de Droit Libre TV  recoit le  2e prix avec sa production intitulée: “Un camps de réfugiés de Mentao, immersion dans le quotidien des élèves maliens”.  Quant à Achille  Kaboré de la Rtb-Radio, il decroche le 3ème prix de cette compétition régionale en JSC.

Les lauréats  ont chacun reçu du matériel de travail composé d’ordinateurs, d’enregistreurs et de casques. Un matériel offert aux candidats par la DWA, partenaire du RIJ dans le cadre de la mise en oeuvre de son projet “Appui aux media dans la prévention et la gestion des conflits. En plus de ce materiel, les laureats ont respectivement recu la somme de 500.000, de 300.000 et de 200.000 fcfa offert par EIRENE-GENEVICO.

16 oeuvres journalistiques, du Burkna et du Mali ont été examinées par le jury. Une faible participation selon le jury qui recommande au comité de pilotage du RIJ,  une plus large diffusion de l’appel a candidature tant au Burkina qu’au Mali et au Niger, des zones en situation de conflit et concernés par le projet Pax-Sahel. L’originalité, la pertinence, le professionnalisme et la recherche de solution du conflit sont les critères qui ont guidé le choix du jury a expliqué le president du jury Boureima Lankoandé.

Les conflits sont d’actualité dans les pays du sahel, les hommes de média ont un rôle a jouer dans leur résolutions en utilisant un langage de paix et non en envenimant la situation , foi du représentant du ministre de la communication, Adama Coulibaly.

Le représentant des partenaires, Boureima Salouka, est revenu  au cours de la cérémonie de récompense sur les différents axes de collaboration de la DWA.  Quatre radios communautaires, le département de communication de l’Université Joseph Ki Zerbo et  le centre  National de presse Norbert Zongo sont également des structures qui bénéficient de l’appui de la DWA a-t-il dit.

                                  

Pour le coordonnateur du RIJ, Mohamed Sanfo, cette cérémonie de récompense est la conjugaison des  efforts de plusieurs acteurs dont la DWA et EIREINE. Il a saisi l’occasion pour remercier ces partenaires techniques et financiers  du RIJ  intervenant  au Burkina dans la formation en JSC.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *