Divagation des animaux dans la ville de Ouagadougou

L’élevage des gros animaux est interdit en ville. La divagation des animaux en général est proscrite. Mais malgré les textes, il n’est pas rare de croiser ces usagers bien particuliers dans la circulation. Moutons, cabris, bœufs et mêmes des chevaux côtoient les motos, les voitures et autres engins dans les rues de Ouagadougou. Une situation qui est à l’origine de certaines nuisances comme les problèmes de salubrité et l’insécurité routière à en croire les premiers responsables de la mairie.

La municipalité organise régulièrement des opérations de capture d’animaux errants, des animaux qui sont ensuite mis en fourrière en attendant leurs propriétaires. Les amendes prévues pour tout retrait d’animal sont estimées à 25.000 FCFA pour le gros bétail et 15.000 FCFA pour le petit. A cela s’ajoute la somme de 5.000 F par jour pour les frais de fourrière.

 

Le reportage de Gustave Dakouo et Romaine Raïssa Zidouemba

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *