Niamey : Des morts et des églises incendiés dans des manifestations contre Charlie

Les manifestations anti-Charlie Hebdo à Niamey le 17 janvier ont fait 5 morts et des dizaines de blessés, plus de 80 églises et des véhicules de la police anti-émeute incendiés. Situées dans des quartiers du centre-ville et ses périphéries, ces églises ont été détruites par des groupes de manifestants.

 C’est la première fois que des émeutes visent directement les chrétiens à Niamey. Les entreprises françaises comme Orange et PMU ont aussi été ciblés.

Si certains expliquent cela par une montée de radicalisation de la société nigérienne, d’autres accusent plutôt les badauds qui, selon eux, ont profité de la situation d’agitation pour piller et brûler les églises.

Par ailleurs, certains voulaient décrier le soutien que le Président nigérien, Mahamadou Issoufou, avait apporté à Charlie Hebdo en déclarant sur France24 qu’il est Charlie. Mahamadou Issoufou a participé à la marche républicaine de soutien à Charlie à Paris.

Les manifestations contre les caricatures du prophète Mohamed par le journal satirique français Charlie Hebdo a fait une poussée de fièvre à Zinder et à Agadez, entraînant la mort de 5 personnes. 45 autres y ont été  blessés le vendredi 16 janvier.

Cette parution du journal était la première, après le massacre commis à son siège une semaine plus tôt par des terroristes.

Oumarou Hama.S

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *