Burkina Faso: Ça grogne de nouveau à l’université de Ouagadougou

Premier mouvement de grève des étudiants depuis l’insurrection populaire au Burkina.

À Ouagadougou, les étudiants des universités publiques observent depuis jeudi 12 mars une grève de 48 heures. À l’origine de ce mouvement, l’Association nationale des étudiants burkinabè (ANEB). Le principal syndicat étudiant du Burkina, dénonce les mauvaises conditions de vie et de travail des étudiants. Accusée d’inertie dans la résolution de ces sempiternelles revendications des étudiants, la présidence de l’université de Ouagadougou se défend du dilatoire. Au cœur de la contestation, Jonas Bazié de Radio Pulsar, pour le reportage.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *